1 2 3

Vous êtes ici

Le Conseil citoyen-Table de quartier “Villeneuve Village Olympique” s’oppose à la démolition du 20 galerie Arlequin !

0 Commentaires

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 4 mai
Collectif contre les démolitions imposées à la Villeneuve de Grenoble

Un avis voté de puis le 30 mars…

Le 30 mars, le Conseil Citoyen-Table de quartier “Villeneuve Village Olympique” a donné un AVIS sur la partie grenobloise du projet de renouvellement urbain des Villeneuves. Celui-ci est le fruit de 4 réunions de travail, dont une avec Eric RUIZ le directeur de projet, et de 3 réunions plénières en présence de Jérôme GRAND, directeur de territoire Secteur 6. Il a donné lieu à un document de 6 pages donnant à chaque fois le point de vue majoritaire et minoritaire sur chacun des points du Projet de Renouvellement Urbain.

… jamais rendu public !

La question de la Démolition du 10/20 Arlequin est traitée pages 2 et 3. Le Conseil Citoyen ou Table de quartier “Villeneuve Village Olympique” y prend clairement position CONTRE la démolition « la majorité de ses membres présents (…) s’oppose à la démolition du 20. » Depuis le 30 mars, autrement dit depuis plus d’un mois, cet avis n’a :
- ni été rendu public,
- ni communiqué aux 124 Conseillers métropolitains avant leur vote du 6 avril sur la “Concertation réglementaire sur le projet de rénovation des VILLENEUVES » au risque de l’invalider.

Une absence totale de “co-construction”

La non-communication de l’avis du Conseil citoyen-Table de quartier n’est malheureusement que le dernier épisode d’une longue série de cette parodie de concertation qu’est devenue la gestion du projet ANRU 2 côté Villeneuve de Grenoble.

1- Depuis 2014, le bailleur institutionnel SCIC Habitat (dépendant de la Caisse des Dépôts et Consignations) - qui a racheté l'immeuble à prix cassé - a commencé à vider l'immeuble de ses habitants alors qu’une promesse a été faite aux habitants d’une réhabilitation exemplaire. Le tout sans aucune charte de relogement négociée et signée.

2) 13 Décembre 2016, les habitants ont appris le projet de démolition du 10/20 Galerie de l'Arlequin lors d'une réunion publique sans aucune discussion préalable. Cette démolition a été annoncée comme inévitable alors que depuis les quatre arguments principaux (coût, sécurité, ouverture, mixité) ont été réfutés par l'expertise citoyenne "Construire Ensemble" lors d’ateliers hebdomadaires.

3) 18 Janvier 2018, André XIBERAS et Virgile GAVILLET prennent la parole au nom du Conseil citoyen-Table de quartier dans le Comité de pilotage de l’ANRU 2. André XIBERAS y dénonce la non prise en compte du Village Olympique et Virgile GAVILLET y lit et distribue un texte contre la démolition du 20 galerie de l’Arlequin. Le texte de leurs deux interventions ne figurent toujours pas au Compte-rendu du Comité de pilotage comme demandé par le Conseil citoyen-Table de quartier.

4) Mars 2018, nous constatons pendant une semaine au PATIO l’absence totale du Registre papier de la concertation Réglementaire lancée par la Métro en décembre 2017. Comment les habitants sans internet pouvaient-ils déposer un avis sans ce registre ?

5) 6 Avril 2018, le Conseil Métropolitain approuve la Concertation réglementaire malgré l’absence du Registre et la non transmission de l’avis du Conseil citoyen-Table de quartier. Pourtant, le Conseil citoyen-Table de quartier est l'instance de co-construction reconnue par le préfet et les partenaires du Contrat de ville. Plus grave, le président a refusé de laisser les représentants du Collectif s’exprimer et les a fait expulser par le Service de sécurité.

Il est temps que les Collectivités locales concernées, la Ville de Grenoble et la METRO respectent enfin l’esprit et la lettre de la loi LAMY de février 2014 qui a instauré la “co-construction” avec les habitants comme principe cardinal dans les opérations de rénovation urbaine.

Souhaitons que la pétition municipale que nous portons depuis janvier, et qui va atteindre 2000 signatures ce weekend, permettra à ces collectivités locales, grâce au débat obligatoire en Conseil municipal de Grenoble qu’elle va imposer, de retrouver enfin le chemin d’une véritable co-construction, c’est-à-dire celui d'un projet partagé et négocié, capable de créer une dynamique positive pour les habitants afin de faire face, ensemble, aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux de ce secteur stratégique pour la Métropole.

Le Collectif contre les démolitions imposées à la Villeneuve de Grenoble
et l’association des Résidents du 10/20 Galerie de l'Arlequin

Documents joints au communiqué

1- L’avis du 30 mars 2018 du Conseil citoyen-Table de quartier “Villeneuve Village Olympique” sur la partie grenobloise du Projet de Renouvellement Urbain des Villeneuves.

2- le texte intégral des interventions de André XIBERAS et Virgile GAVILLET du Comité de pilotage du 18 janvier toujours pas annexés au Compte-rendu du Comité de pilotage.

3- Le texte lu au début du Conseil Métropolitain du 6 avril 2018 par les représentants du Collectif avant et pendant leur évacuation (et les photos).

4- L'avis de Marie-Hélène Bacqué, sociologue et co-rédactrice du rapport "pour une réforme radicale de la politique de la ville"