La Villeneuve de Grenoble

Notre association est implantée depuis sa création dans le quartier emblématique de la Villeneuve de Grenoble. Cet ancrage local nous permet d’être ancrée dans une réalité sociale tout en contribuant à des actions menées à d’autres échelles régionales, nationales, européennes et internationales. N’hésitez pas à venir nous rencontrer à la Villeneuve tout au long de l’année ou nous inviter pour découvrir d’autres territoires !

La Villeneuve est un grand ensemble d’urbanisation situé dans le sud de Grenoble composé de plusieurs quartiers : l’Arlequin, les Baladins et le Village Olympique.Villeneuve est le résultat d’une expérience municipaliste menée par la coalition de gauche mené par Hubert Dubedout et les groupes d’action municipale (GAM) qui ont dirigé la ville de Grenoble de 1965 à 1983. Le projet urbain de la Villeneuve a été élaboré par l’Atelier d’Urbanisme et d’Architecture (AUA)

C’est aussi l’un des tous premiers projets d’urbanisme réalisés avec les futurs habitants réunis dans les « Commissions Villeneuve ». Le projet initial a permis la création de plusieurs milliers de logements sociaux et de logements en copropriété (environ 4000 logements au total) gérés par les bailleurs sociaux ou les syndics de copropriétés.

Les immeubles sont situés autour d’un parc de 14 hectares réalisé par le paysagiste Michel Corajoud qui inclut de nombreux espaces de sports, de jeu, un petit lac, une piscine, dix écoles, deux centres de santé communautaire et un centre d’éducation permanente et d’animation sociale et culturelle (CEPASC) Ce centre situé dans ce qui s’appelle aujourd’hui le Patio regroupait dans un même équipement intégré un collège-maison de quartier avec une bibliothèque, une salle de spectacle (l’Espace 600), des salles de réunion, un centre audiovisuel, un centre social, des services, un restaurant self-service et des ateliers….

Villeneuve est l’un des principaux « communs urbains » de Grenoble. Il a été vivement attaqué au fil du temps, notamment par la mairie de droite Carignon à partir de 1983 jusqu’en 1995 ou plus récemment par le projet de rénovation urbaine mené par l’ANRU. Toutefois plusieurs aspects du projet initial demeure.

Villeneuve est notamment resté un lieu de foisonnement associatif, politique, éducatif culturel favorisant l’implication des habitants.

Bibliographie :

  • René Jullian : Histoire de l’architecture moderne en France, éd. Philippe Sers 1984, pages 238 sqq.
  • Jacques Joly, Jean-François Parent : Grenoble de 1965 à 1985, paysage et politique de la ville, PUG 1988
  • Jean-François Parent, Jean Louis Schwartzbrod : Deux hommes, une ville : Grenoble, La Pensée Sauvage 1995
  • Jacques Joly : Formes urbaines et pouvoir local, Grenoble dans les années 1960-1970, Presses universitaires du Mirail 1995
  • Hervé Bienfait, Villeneuve de Grenoble, la trentaine, paroles d’habitants, éditions Cnossos, 2005.
  • Breynat S., Cohen M., David Gabriel Plaidoyer pour Villeneuve : Pouvoir d’agir et planification démocratique face à la rénovation urbaine de l’Arlequin, Puca, 2016
  • Jean-François Augoyard : Pas à pas. Essai sur le cheminement quotidien en milieu urbain. Paris, Ed du Seuil, 1979. Réed.Bernin, Ed A la Croisée, 2010. Préfaces: F.Choay, Y.Winkin. Postface: D.A. Curtis. Transl : Step by Step. Minneapolis. Minnesota Univ Press. 2007.